14 février : Une soirée de couple plus que magnifique !

Par Richard et Mariette :

love-3148702_1280

Le mercredi 14 février, au Restaurant GOSENA ou « Goshen »,  nous avons vécu une Soirée de Couples plus que magnifique !

26 couples était présents. C’est un peu moins par rapport au nombre de couples de l’année dernière, mais par contre, beaucoup plus de nouvelles connaissances. On aurait pu avoir plus de 30 couples mais certains ont été empêchés par la maladie de leurs proches. D’autres ont été empêchés par des problèmes conjugaux non résolus. D’autres pensaient que les couples qui venaient à la Soirée n’avaient aucuns problèmes conjugaux…

Ce que nous avons vu et entendu à la sortie de la soirée, à 22 h 20, prouve que tous ces couple ont ravivé la flamme de l’amour. Ils étaient dans la joie (d’espérer ?)…

Une femme a dit qu’ils ont eu « de la grâce » d’être présents, une autre a dit que leur mariage était « renouvelé ». Les témoignages de reconnaissance sont remarquables !… A Dieu soit la Gloire !

C’est à 19h20 que la soirée a commencé.

Après l’accueil et les salutations suivis par la présentation de la mission EFF, nous avons assisté au témoignage d’un couple, Sandy et Vola « en partenariat avec Dieu », suivi d’une chanson de reconnaissance qu’ils ont écrit avec  leur belle voix d’amour !…

1

Moi, Richard, et ma femme, Mariette, les avons invité pour le thème :

« La communication à la douceur »

 

Nous avons pris pour thème de réflexion le Cantique des cantiques 4 : 11 Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée ; Il y a sous ta langue du miel et du lait, et l’odeur de tes vêtements est comme l’odeur du Liban – traité par Yao et Jeanne de la Côte d’Ivoire durant l’année 2017 . Et nous tenons à les remercier de tout cœur de l’avoir partagé ! Ensuite, à la fin, nous posions la question : « Dans notre relation, on accepte les émotions comme la joie et la tristesse, mais pour la colère, qu’avons-nous fait pour l’accepter ? ».

Et le « devenir-un » dans l’angle de la complémentarité selon la mission des époux (leur position et leur responsabilité).

Pour que la soirée soit « romantique », nous, Mariette et moi, avons chanté notre chanson depuis la première soirée 2017. Cette chanson devient l’indicatif de toutes nos Pub à la Radio et est devenu l’emblème de notre Ministère parmi les couples, dans notre langue : « FA TIKO IANAO » ou « MOI, JE T’AIME » en français, tandis qu’ils commençaient à savourer l’entrée en couple.

Quelle joie de pouvoir prononcer par les paroles de la chanson que l’un est fait pour l’autre et l’Amour est la base de notre communication !…

mariette-richard

Alors que l’on a lu les passages dans le texte : « La Communication à la douceur », j’ai aidé à lire les versets, et à faire vivre ce qu’on a partagé par quelques remarques et nos expériences vécues.

Même si le plat principal était déjà servi, on a pu voir que « La Parole » nourrit notre être entier. Nous sommes vraiment ravis d’avoir eu des couples qui ont répondu à notre modeste invitation : Rien que de les voir remplis de « bonheur », nous sommes comblés !

3

Pour finir notre court partage de « la Communication à la douceur », on s’est intéressé à 3 émotions : Joie , tristesse, colère . Le pourquoi  de ces émotions ? Et, quel est le moyen pour pouvoir accepter tous ces sentiments ?

Ephésien 4 : 26 «Êtes- vous en colère ? Ne péchez pas ; que le soleil ne se couche pas sur votre ressentiment. »

Ce qui veut  dire que la colère n’est pas un péché. Jésus lui-même s’est mis en colère parce que ses disciples l’ont mal compris (Luc 24 : 25). Il était fâché contre les vendeurs qui s’installaient dans le Temple (Jean 2 : 16-17 écrit dans  Psaume 69 : 9). C’est une réaction normale d’être en colère devant l’injustice.

Il est fort possible que quelques vérités se cachent en nous derrière notre faiblesse et ne se montrent que lorsque l’on est en colère et dans l’explosion ! Lorsque l’on est dans l’écoute, on peut discerner la vraie cause du problème.

Romain 12 : 19a «Ne vous vengez pas vous –mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ».

Cela veut dire que l’on ne nie pas la colère, on ne l’accuse pas, mais on donne du temps à l’autre pour qu’il ou elle exprime la cause de sa colère en s’asseyant et nous l’écoutons avec  intérêt.

Cet exposé était comme le « plat principal ». Et comme un « bon dessert », nous avons résumé dans une brochure – motif bleu pour les hommes et rose pour les femmes – la position et la responsabilité de l’époux et de l’épouse pour que les deux soient complémentaires  et « deviennent-un ».

soiree-couples

Les couples étaient très concentrés et ils en avaient oublié qu’il était déjà tard : l’horloge indiquait 22h20 !

On aurait dit qu’ils ne se pressaient pas de rentrer chez aux car le lendemain il fallait retourner au travail !… Alors, on devait se quitter et se dire « au revoir » à la sortie.

Les couples sont partis en nous embrassant avec beaucoup de joie et de remerciements, et c’est une reconnaissance réciproque !…

Cette semaine, quelques couples sont venus chez nous pour nous demander encore plus de formation suite à la soirée du 14 février, et aussi pour que ceux qui n’ont pas pu venir à « la fameuse soirée » pour qu’ils puissent aussi en bénéficier. Nous projetons donc de faire « une sortie de couples » le prochain jour férié (1er mai) à 25 km au nord, à Alakamisy  Ambohimaha, Dieu voulant.

En venant jusque chez nous, une femme parmi les invités (celle qui avait dit « notre mariage est renouvelé »), nous a dit qu’en sortant de le fête et en réfléchissant toute la nuit elle avait décidé de changer de comportement pour pouvoir pratiquer ce qu’elle a reçu. Et le lendemain matin, à sa grande surprise, c’est son mari qui a fait le premier pas !!!!

Entre femmes, Mariette est allée visiter une femme bibliothécaire qui a témoigné, avec son mari, de l’avantage du couple qui s’entraide à servir Le Seigneur. Elle a dit qu’elle ne savait pas comment répondre aux besoins de son mari. Et c’est pour cela qu’elle avait été comme « assise-clouée sur sa chaise » et qu’elle avait froncé le front en nous fixant pendant l’exposé sur la Communication à la douceur. C’est sûr, elle a eu un « déclic ».

Actuellement, nous avons beaucoup à faire avec des couples en conflit. C’est un vrai défi de commencer les entretiens sans abandonner !

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire notre article !

Que Dieu nous comble tous par Sa grâce, frères et sœurs, et merci pour vos prières !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s