Carnet de voyage de Renaud – n°2 – Les dix centimes


Par Renaud


Un grand merci pour vos prières  et vos mots d’encouragement !
thanks-890709_640
Lundi 7 septembre je suis parti avec deux Timothée, Richard de Fianarantsoa et Johny de Tana,  pour Fort Dauphin pour la formation dans le cadre d’EFF-International.
Fort dauphin se trouve à plus de 1000 km de la capitale, trois jours de route, mais nous prenons l’avion de la MAF (Mission Aviation Fellowship)…
« Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. Priez en même temps pour nous, afin que Dieu nous ouvre une porte pour la parole, en sorte que je puisse annoncer le mystère de Christ, pour lequel je suis dans les chaînes, et le faire connaître
comme je dois en parler. »
Colossiens 4 – 2 à 4

raspberries-227982_1280

Dix  Centimes

Chers bien-aimés, j’aimerais vous raconter une petite anecdote.

A l’aéroport d’Orly, le jour de mon départ, j’ai rencontré des soucis au  passage de la douane. J’avais l’impression que c’était la première fois que je partais pour Madagascar. Mes bagages ont été fouillés en long et en large. Après avoir tout  fouillé, on m’a demandé d’enlever mes chaussures et mes habits.

– « Monsieur, dit un agent, ouvrez vos mains s’il vous plaît.
– Mes mains ?
– Oui monsieur ! »

Il a passé un détecteur de je ne sais quoi sur mes paumes, le dos de mes mains, sur mes doigts.

– « Seigneur qu’est ce qu’il m’arrive? Me considèrent-ils comme un terroriste ? »

Je sors, je rentre, je sors, je rentre : à la porte du détecteur, il y avait  toujours un bip. L’alarme continuait à sonner pourtant j’avais déjà tout vidé.

–  « Videz vos poches, retournez tout ».

C’est donc ce que j’ai fais, j’ai retourné ma poche. Et là que vois-je? Il y avait tout au fond de ma poche une pièce de dix  centimes !

– « Voilà ! » dit l’agent.

J’ai repassé de  nouveau la porte du détecteur, et cette fois-ci, plus de bip ! Nous étions tous soulagés.

– « OUF, dirent- ils. Bon voyage Monsieur ».

Ce sont ces dix  centimes qui m’ont empêché de passer la porte ! Après cette épreuve, je me sentais soulagé, libéré, léger. Le voyage s’est bien déroulé et je suis arrivé à Madagascar avec un accueil  très chaleureux des frères.

J’ai médité quand même sur cet événement et surtout sur ces fameux  10 CENTIMES qui m’ont empêché d’aller librement comme tout le monde. Et cette parole  m’est venue à l’esprit : Esaïe 59.2 :

« Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter. »

Dieu ne nous écoute pas à cause de nos péchés…! Alors j’ai prié : « Avant que je ne commence cette mission, Seigneur pardonne moi s’il y a un péché qui me sépare de toi » !

Oui,  chers amis, Dieu ne nous écoute pas, ou ne nous  répond pas si nous avons commis des péchés,  s’il y a encore CES  DIX CENTIMES de péchés dans notre  cœur – tant que nous ne les avons pas confessés.  Car cela nous empêche d’être exaucé, de vivre libre en Christ et de nous approcher de son trône.

A chacun de voir s’il n’y a pas une pièce de DIX  CENTIMES de péchés qui l’empêche d’être libéré pleinement.  C’est cela peut être qui nous empêche de recevoir la bénédiction de notre Dieu, d’être pleinement épanoui. Confessez-le et vous serez libre, et Dieu vous bénira !

PSAUME 32 : 
 1. Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes ! Hommes droits, à vous la louange ! 2. Rendez grâce au Seigneur…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s