Voyage d’Hervé – Suite et fin…


Par Hervé


 

avril-20151
Légende :  de haut en bas et de gauche à droite :

  1. Le taxi brousse cassé
  2. Les « jumelles de Françoise » prospèrent !
  3. La pirogue
  4. Les bachelors de Tuléar
  5. La « gargotte » mobile

Tuléar- Tana : le retour

Le voyage d’aller à Tuléar s’étant bien passé, je partais confiant pour le retour. Les choses s’annonçaient bien : le prix était descendu de 17 à 11€, l’horaire était optimal, les bonnes places nous étaient accordées…

Finalement, au moment d’embarquer, le prix est remonté subitement. L’horaire avait 4 heures de retard et les bonnes places étaient occupées !

Le chauffeur, très énervé, et visiblement sous l’emprise de quelques substances, conduisait à tombeau ouvert faisant déraper son engin des 4 roues à plusieurs reprises, franchisant trous et bosses sans respect pour le véhicule ni les passagers.

La fatigue venant, le son de la radio augmentait pour arriver aux limites du supportable. Les arrêts étaient fréquents au cours desquels se livraient je ne sais quels trafics. Mais cela m’arrangeait bien compte tenu de mon état digestif qui n’était pas au beau fixe.

Les « sanitaires » des « gargottes » ne sont pas descriptibles, alors la nuit est complice.

Nous roulions à toute à l’allure, mentant aux policiers qui voulaient nous faire rouler en convoi pour la sécurité.

Au bout de 25 heures, 2 crevaisons, une roue fendue en 2, beaucoup de fatigue et de frayeurs, saoulés par cette musique hurlante, nous arrivions enfin à Tana exténués mais reconnaissants d’avoir été gardés.

Le bon repas préparé par Johny avalé, à 19h30, tout le monde dormait.

Ce voyage pénible ne doit pas masquer les si belles choses que nous avons vécues à Tuléar.
clapper-297673_640 - Copie

Le dimanche matin on m’avait demandé de présenter le message au culte. J’avais choisi le début du Psaume 27 et Psaume 107 : les peurs (durant notre voyage mes amis me le rappelleront régulièrement !).

A midi nous étions invités chez le pasteur et son épouse. Elle me remercia pour l’encouragement reçu car elle devait se rendre à une rencontre de femmes de la brousse dans un endroit accessible par la mer : 10 heures de pirogue à voile de nuit ! Elle était terrorisée surtout qu’elle ne savait pas nager. Mais c’était pour le Seigneur et elle voulait amener la formation « Aimer sans regret » qu’elle avait suivi toute la semaine. Le message l’avait encouragée. Elle partirait plus confiante.

– Mais n’y-a-t-il pas une autre solution ? –

Si, la vedette à moteur. C’est 2 heures, de jour. Mais le prix est de 17€ au lieu de 3€ !

Il y avait, à table, un frère africain qui n’a de Job que le nom et la piété. Il dit : « Ma sœur, voilà pour ton voyage en vedette ! »

Au cours du repas nous apprendrons qu’une sœur avait courageusement accepté de l’accompagner. Alors je ferai le complément pour celle-ci…

→  Mais l’histoire n’est pas finie : en rentrant à l’hôtel, le patron me donne ma note avant le départ : « Je vous ai fait une remise, comme vous êtes resté plusieurs jours ! » me dit-il. Cette remise couvrait quasiment le voyage de la sœur !!!

J’ai compris pourquoi ces voyages sont si fatigants alors que le niveau d’activité n’est pas exceptionnel : c’est cet ascenseur émotionnel entre les pires vilenies dont l’homme est capable et la douceur du travail de Dieu, qui nous épuise, mais qui est aussi ce qui nous motive !

Dernière journée, derniers entretiens, derniers partages, beaucoup d’histoires de vie que je vais emmener avec moi, les valises à boucler et jeudi retour sur la France.

Merci pour vos soutiens et vos prières !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s